Vonani Bila

Silence

C’est le silence étouffant
du mec mécontent des bidonvilles qui me troue l’âme
lui qui vote pour le chômage à perpétuité
année après année
l’espoir menotté

c’est le silence assourdissant
des hommes et des femmes attendant le miracle
qui me glace les sangs
se demandant tout le temps
ce qui se passera quand Mandela s’en ira

C’est le silence suffocant
à regarder notre pays dévoré par les dragons capitalistes
qui m’amollit les os
tandis que nous demeurons loyaux nettoyeurs de toilettes,
marins, cantonniers, éboueurs et ouvriers agricoles

Intellectuel de salon du haut de ta tour
arrête s’il te plaît, de façonner nos rêves…
intellectuel de salon du haut de ta tour
arrête, s’il te plaît, de débiliter notre combat…

ce silence il nous faut le fendre d’un coup de fouet fort
dans la nuit si tranquille en pleine lumière du jour
à travers les océans au-delà des montagnes
dans les rues d’Elim, de Jozi, de Porto Alegre
de Tekwini, de Mumbai, de Gênes,
de Seattle, de Cancun, de partout
côte à côte
scandant et tambourinant
boum, boum!
tapant sur des pots et des poêles
viva, viva!
des banderoles rouges haut dans le ciel
noires et fortes
nous les femmes de paix nous les verts
nous les rouges nous les paysans
nous les travailleurs nous le peuple premier

In Afrique du Sud, une traversée littéraire © Institut français/ Philippe Rey

Vonani Bila, né en 1972, est poète, musicien, rédacteur en chef de la revue de poésie Timbila. Il a écrit huit livres de récits en anglais et en langue tsonga pour les lecteurs adultes récemment alphabétisés. En 2003, il édite son premier CD musique et poésie, Dahl Street. Est invité dans différents festivals internationaux de poésie. Il est traduit dans plusieurs langues, en français dans l’anthologie Afrique du sud, une traversée littéraire, Institut Français, 2011. Il sera l’un de nos invités sud-africains durant « Poésie au coeur du monde »(24 mai-2 juin 2013). Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site.


Administrateur poète