Nada Menzalji

 

Pour Alice

 

Alice

celle qui est venue du pays du tsunami

Elle porte les clefs de maisons dans lesquelles elle

ne dort pas

Elle fait à manger pour les autres

mais se contente d’un œuf dur

Elle repasse des vêtements

qu’elle espère porter un jour

quand ils seront usés

Elle parle à un prêtre

avec des mots hachés

et son Jésus lui paraît suspect

On dit que la police anglaise

l’a arrêtée en flagrant délit

en train de balayer la poussière des autres

Ils ont dit qu’elle faisait un travail au noir

et une bande criminelle a réclamé en rançon

son passeport et ses papiers personnels

Alice a disparu

Et aucun amant

N’a demandé de ses nouvelles

 

Nada Menzalji est poète et écrivaine. Née à Lattaquié, elle vit en exil en Grande-Bretagne et travaille comme journaliste à Londres. Elle a enseigné l’arabe à l’université SOAS et écrit dans divers magazines et revues, en arabe et en anglais. Elle a notamment publié, en arabe, deux recueils : « Pétales flétris pour le diner » et « Les larcins d’un poète anonyme ». Ses poèmes figurent aussi dans les anthologies « Femmes poètes du monde arabe «  et « L’amour au temps de l’insurrection et de la guerre », éditées au Temps des Cerises.

 

Vous pourrez la rencontrer et l’écouter lire ses poèmes mercredi 20 septembre à partir de 19h à Place du poème, en compagnie de deux autres poètes syriennes : Maram al-Masri et Noor Shalghen.

 

 

Enregistrer

Enregistrer


Nelly George-Picot

1 COMMENT
  • Bouin
    Répondre

    Superbe poème ! Et quel désespoir. Gardons le sourire comme son auteur sur la photo et continuons à lutter. Yves-Jacques Bouin.

Répondre à Bouin Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *