Carol Ann Duffy

Eau

Ton dernier mot fut eau,
que je versai dans une tasse d’hôpital en plastique, portai
à tes lèvres – ta petite gorgée, ton léger sourire, ton soupir –
puis, dans la chaise à côté de toi,
____________________________m’endormis.

M’endormis pendant trois heures perdues,
pour me réveiller, assoiffée, entendre puis voir
une pie donner l’alerte dans un buisson dehors –
l’aube si tôt – et boire à ta tasse encore pleine.

Eau. Les fois où j’appelais enfant
pour boire, jusqu’à ce que tu viennes, t’assoies au bord
du lit dans le noir, en me tenant la main,
tout comme nous nous tenions la main quand et tu es morte.

Un beau dernier mot.
__________________Bien des nuits depuis que j’ai pleuré, mais suis allée
retrouver ma propre fille avec de l’eau, l’ai regardée
boire puis dormir. Eau.
___________________Ce qu’une mère continue
d’apporter dans l’obscurité
à sa fille assoiffée.

In The Bees, traduit de l’anglais par Thierry Gilliboeuf  ©  Faber & Faber

Carol Ann Duffy est née en 1955 à Glasgow, elle est poète et dramaturge. Après des études de philosophie, elle devient critique de poésie au Guardian, puis rédactrice en chef du magazine de poésie Ambit. Elle est professeur de poésie contemporaine à l’Université de Manchester. Nommée poète lauréate de Grande-Bretagne en mai 2009, elle devient la première femme et le premier poète d’Écosse à obtenir cette récompense. Son œuvre est considérable, de même le nombre de ses récompenses. Les dernières : PEN/Pinter Prize, 2012 ; Costa Poetry Award, 2011. Elle est  l’une de nos invités à notre festival Poésie au coeur du monde du 24 mai au 2 juin 2013. Elle sera notamment à la Maison de la Poésie à Paris samedi 25 mai à 16h et dimanche 26 mai à La Librairie Shakespeare & co à 18h30


Administrateur poète